Imprimer

Le monde de Lou

Le monde de Lou

 

 

Tiroir_De_Lou_7919_169_Laetizia_Bazzoni

Crédit photo: Laetizia Bazzoni.

 

La créatrice papote

 

Dans la vraie vie, je suis journaliste. Un rêve de gamine. Pas parce que je voulais sauver le monde. Pas parce que je voulais présenter le JT avec un beau brushing. J'aime l'idée de relayer l'information. Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est assembler les mots comme des perles sur un fil, prendre du recul et me dire que c'est joli. Ou drôle. Ou percutant. Quand je pense que, quelques jours plus tard, ils se retrouvent dans les mains de milliers de lecteurs, et que grâce à la combinaison qui fait mouche, je leur arrache un rictus, je frissonne. C'est un peu la même chose avec les bijoux...

 

Quand j'y pense, je remplissais déjà mon tiroir dans la cours de récré. Je vendais des bagues à mes copines - réalisées à partir d'attaches parisiennes, d'une rare beauté - et offrais des bracelets brésiliens à mes amoureux. Les bijoux, chez moi, c'est un toc. Une obsession. Une idée fixe. Pour moi, c'est un peu comme les pralines de la mode. Quand je regarde un film ou une série, je n'écoute pas ce que Brenda a à dire à Brandon, j'analyse ses fanfreluches. Son solitaire, ses créoles, son pendentif en scarabée. Depuis toute petite. Idem dans la rue, dans les magasins, et même chez le boucher, tiens. J'ai été pie dans une autre vie. Ou Bonnie Parker. Dans cette vie-ci, je ne dérobe rien, je crée!

 

Mes amulettes, je les ai réservées à mes amies pendant 5 ans.  Et aux amies de mes amies. En 2013, j'ai décidé d'en faire un vrai projet de business woman en tailleur et d'orfèvre en tablier. Mon rêve numérobis!

 

Mais qui est cette fameuse Lou, au fond? Lou, c'est moi. Enfin, toutes les facettes de moi que je n'ai pas l'occasion de faire "briller" au quotidien. Toutes les nanas qui se cachent en moi. En vous. Si j'avais eu 6 ans, on l'aurait appelé "amie imaginaire". C'est un peu ça, au fond (et là, je me rends compte que je fais peur). Il y a Lou la bobo, la baroudeuse qui garde ses tickets d'avion et de train, qui ramasse des cailloux pendant ses trekking, parraine un enfant au Bénin et préfère porter des plumes comme les Incas. Il y a Lou, la "madame". Celle qui assiste à un vernissage le vendredi soir. BCBG, elle aime les chaussures à semelle rouge, les gros cailloux qui brillent et les sacs à main interdits par la douane. Et enfin, il y a Lou, la coquine. L'ex-petite fille pas encore tout à fait grande qui aime toujours tremper son doigt dans le pot de choco. Lou, c'est une balle magique à facettes!

 

Et sinon, dans la vie, Lou aime

  • L'orage au loin.
  • Dire le mot "ornithorynque".
  • Entendre le mot "lilliputien".
  • Tremper ses doigts dans la colle. Et tout arracher.
  • Marcher dans les cailloux.
  • Envoyer une boulette de papier dans la poubelle. Et bien viser.
  • Prendre le train.
  • Acheter du jus de pomme au marché.
  • Ses amulettes (ses bijoux, quoi).
  • Les SMS pour ne rien dire (qui veulent tout dire).
  • Manger sa glace avec une fourchette.
  • L'odeur du feu.
  • Aller chez Ikea.
  • Le cinéma français.
  • Les petits pois (sur un T-shirt et dans la soupe).
  • Et sinon, elle aime aussi ses amis, sa famille, Basile le chien et le soleil.
  • Voilà!